Retour à la rubrique Contes & légendes

Mythes et thèmes épiques indo-européens dans la légende des sept infants de Lara : notes et hypothèses

Delpech, François

Editeur : Cahiers d’études hispaniques médiévales - 36

Soumis au droit d'auteur

2013

Dès la première moitié du siècle passé, plusieurs études pionnières, dues notamment à Alexander H. Krappe et à Ramón Menéndez Pidal, bientôt relayées par les recherches d’Erich von Richthofen, ont fait valoir l’intérêt d’une perspective comparative en vue d’expliquer l’origine, la structure et le sens de la légende des Infants de Lara. D’abord orientées principalement du côté de l’épopée germanique, ces recherches comparatives ont été complétées dans les années 70 par les travaux d’Adrián García Montoro qui, inspiré par les découvertes de Georges Dumézil dans le domaine des cultures indo-européennes, a esquissé une interprétation trifonctionnelle de certains éléments de la geste castillane. Cependant une certaine confusiondans ses analyses et une insuffisance dans ses appuis comparatifs en ontatténué la portée et ont contribué à en compromettre la prise en compte par les spécialistes des littératures romanes. Il est ici conseillé de reprendrece dossier sur de nouveaux frais, en affinant la lecture structurale de la«geste» et en tenant compte des avancées importantes de ces trois der- nières décennies dans le domaine des études indo-européennes et de leurs répercussions sur l’interprétation des épopées romanes. Une comparaisons’impose notamment avec la geste des Aymerides et celle des Quatre filsAymon (dont les composantes trifonctionnelles ont été dégagées par Joël H. Grisward). C’est plus particulièrement l’hypothèse d’un éventuel arrière- plan celtique de la légende qui est ici proposée

Si malgré nos soins, une erreur, une reproduction ou un renvoi non-autorisés étaient constatés, nous vous remercions de bien vouloir nous le faire savoir à l’adresse indiquée à la rubrique «Contact».

© 2019 Société Française d'Études Indo-Européennes