Retour à la rubrique Proto-anatolien, hittite

Les dieux de l'Orage à Rome et chez les Hittites : Étude de religion comparée

Nicolle, Raphaël

Editeur : Thèse de doctorat d'histoire et archéologie des mondes anciens de l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense

Soumis au droit d'auteur

2015

Les dieux de l'Orage sont des divinités universelles. Cela, E.O. James, J.G. Frazer mais aussi M. Eliade en ont fait la démonstration. L'objet de ce travail s'inscrit dans les études comparatistes indo-européennes. Cette expérience de religion comparé a pour objet de dégager des structures communes à deux d'entre eux : Jupiter et le dieu de l'Orage hittite. Il s'agit ici de poursuivre les études comparatistes à partir d'un champ jamais étudié : une communauté hittito-latine. Ces structures communes s'organisent autour de trois piliers, l'héritage indo-européen, la communauté civilisationnelle en Méditerranée, et les constructions originales à ces cultures. Nous détachons ces structures par une étude de l'héritage linguistique indo-européen, par les transferts civilisationnels et enfin par un travail sur les particularités locales hittites et romaines. Ce travail commence par l'étude des théonymes, le vocabulaire de l'orage ainsi que les structures théologiques fondées sur le vocabulaire et les jeux poétiques. Cette poétique sert à construire des formulaires, qui dans un second temps forment des mythèmes et des mythologies. A partir de cela, des panthéons se construisent et se structurent, en particulier autour de deux paires de dieux. L'une formée par l'aspect solaire et orageux de la souveraineté cosmique, l'autre par le dieu de l'Orage et sa parèdre terrestre. Enfin il s'agit d'étudier l'influence des structures dégagées dans les sociétés et les religions hittites et romaines. Cette partie est consacrée aux relations des dieux de l'Orage avec la politique, la guerre, l'économie et le culte.

Si malgré nos soins, une erreur, une reproduction ou un renvoi non-autorisés étaient constatés, nous vous remercions de bien vouloir nous le faire savoir à l’adresse indiquée à la rubrique «Contact».

© 2019 Société Française d'Études Indo-Européennes