Retour à la rubrique Grecs

Vues nouvelles sur la tradition indo-européenne dans la Grèce ancienne

Haudry, Jean

Editeur : s.n.

Libre de droit

0

J’ai proposé, voici déjà une trentaine d’années, de réunir sous le nom de « tradition indo-européenne » un certain nombre de reconstructions qui ont en commun de se situer au-delà du système linguistique de l’indo-européen reconstruit : dans le discours, ou même, pour certaines, au plan notionnel, donc sans rapports directs avec le système linguistique. Naturellement, la méthode utilisée pour ces diverses reconstructions varie. Mais comme les spécialistes de la reconstruction sont généralement beaucoup plus attachés à la méthode, surtout quand ils l’ont inventée, qu’aux résultats obtenus grâce à elle, ils ont tendance à ignorer ou à déprécier ceux qui l’ont été par d’autres voies. C’est l’une des raisons pour lesquelles la notion de tradition indo-européenne est si peu représentée, ou n’est appliquée qu’à une partie des données, celles qui, pour chacun, relèvent de la « méthode » hors de laquelle il n’est point de salut. Les uns s’en tiennent à la reconstruction de formes, analogue à la reconstruction linguistique, mais appliquée à des syntagmes ; d’autres opèrent sur le contenu et la structure ; certains s’en tiennent exclusivement à la reconstruction comparative ; d’autres admettent la « reconstruction interne », non comparative, qui se pratique également dans le domaine linguistique. Quant aux philologues, ils se méfient en général, et pas toujours à tort, de ceux qui les entraînent sur des terres inconnues.

Si malgré nos soins, une erreur, une reproduction ou un renvoi non-autorisés étaient constatés, nous vous remercions de bien vouloir nous le faire savoir à l’adresse indiquée à la rubrique «Contact».

© 2019 Société Française d'Études Indo-Européennes