Retour à la rubrique Grecs

Les origines de la légende argonautique

Haudry, Jean

Editeur : s.n.

Libre de droit

0

La légende argonautique est ancienne. Les Argonautes sont des Minyens ou même, selon Hérodote, 4,145, les ancêtres des Minyens, ce qui les situe au milieu du deuxième millénaire (Ramin 1979 : 95). Les premières listes d’Argonautes sont celle de la Quatrième Pythique de Pindare et celle de l’inscription de Chios, dont les habitants se disaient issus des Pélasges de Thessalie, donc des Minyens (Haussoullier 1890). Ils représentent la première génération connue de l’âge des héros du mythe d’Hésiode, Travaux, 109-201, celle qui précède la génération de le guerre de Troie, comme on peut le constater dans l’Iliade pour plusieurs d’entre eux : l’Argonaute Pélée, père d’Achille, est trop vieux pour y prendre part ; son frère Télamon est le père du « Grand Ajax » ; selon l’Iliade, Héraclès (18,117-119), qui avait pris Troie antérieurement (5,638-642), et les Dioscures (3,236-242) sont morts. Orphée passe pour l’ancêtre d’Homère et d’Hésiode. C’est aussi la plus valeureuse : Héraclès a pris Troie par un coup de main, la coalition réunie autour d’Agamemnon a mis dix ans, et a dû recourir à la ruse.


Si malgré nos soins, une erreur, une reproduction ou un renvoi non-autorisés étaient constatés, nous vous remercions de bien vouloir nous le faire savoir à l’adresse indiquée à la rubrique «Contact».

© 2019 Société Française d'Études Indo-Européennes