Retour à la rubrique Celtes insulaires et continentaux

Les Jumeaux divins dans le Festiaire celtique

Hollard, Dominique ; Gricourt, Daniel

Éditeur : Terre de Promesse, 2017

Des travaux récents montrent l’importance des Jumeaux divins celtiques qui s’inscrivent dans le vaste cercle du dioscurisme des peuples indo-européens. Chacun d’eux, au-delà de leur gémellité, est un dieu majeur dans son domaine d’élection. Le premier frère, affin à l’eau, aux espaces et créatures sylvestres, protagoniste de morts et renaissances successives, s’incarne dans le cervin Cernunnos. Le comparatisme montre en ce dioscure « sauvage » l’homologue du grec Dyonisos et de l’indien Siva. De son côté, le frère lumineux et multifonctionnel Lug(us) s’avère l’équivalent d’Apollon. Le dieu de Delphes dans son sanctuaire phocidien est d’ailleurs complémentaire de Dyonisos sur les plans calendaire et fonctionnel. Ce sont les liens entre les jumeaux celtiques et le calendrier qu’explore cet ouvrage. Chacun patronne une moitié de l’année : le semestre chaud et lumineux pour Lugus ; le semestre froid et sombre pour Cernunnos.

Si malgré nos soins, une erreur, une reproduction ou un renvoi non-autorisés étaient constatés, nous vous remercions de bien vouloir nous le faire savoir à l’adresse indiquée à la rubrique «Contact».

© 2019 Société Française d'Études Indo-Européennes