Retour à la rubrique Celtes insulaires et continentaux

Le mythe de la Crau. Archéologie d’une pensée religieuse celtique

Raydon, Valéry

Éditeur : Terre de Promesse, 2013

Le plus ancien mythe conservé sur le territoire de la Provence concerne la formation de la plaine de la Crau. L’identité hellénique des protagonistes et l’incorporation de ce récit étiologique au sein de l’œuvre d'Eschyle ont crédité jusqu’ici le récit d’être un pur produit de la culture grecque égéenne. L’auteur entreprend ici une remise en cause de cette appréciation. Usant d’une approche structurale et comparative dumézilienne, l’auteur se livre à l’archéologie de ce qui constitue le plus ancien fragment de pensée religieuse celtique qui nous ait été conservé, exhumant et expliquant les vestiges d’une théologie véritablement panceltique codifiée de très longue date ayant trait à la fameuse croyance du ‘ciel qui tombe sur la tête’ partagée par les Celtes continentaux d’Illyrie, du Danube et des Gaules, ainsi que par ceux insulaires d’Irlande et du Pays-de-Galles.

Si malgré nos soins, une erreur, une reproduction ou un renvoi non-autorisés étaient constatés, nous vous remercions de bien vouloir nous le faire savoir à l’adresse indiquée à la rubrique «Contact».

© 2019 Société Française d'Études Indo-Européennes