Retour à la rubrique Germains

Proxima Thulé, VI. “Brûler ses vaisseaux”. Remarques comparatives sur un épisode de l’"Histoire des rois de Norvège" de Snorri Sturluson

Dillmann, François-Xavier

Éditeur : Proxima Thulé - revue d’études nordiques, 2009

Éditée depuis 1994 par François-Xavier Dillmann, correspondant de l’Institut, directeur d’études à l’École pratique des Hautes Études, la revue Proxima Thulé est le seul périodique de langue française entièrement consacré à l’étude de la Scandinavie ancienne et médiévale. Dans une optique pluridisciplinaire, la revue Proxima Thulé publie dans chacun de ses volumes des articles de synthèse sur la littérature norroise, l’écriture runique, la mythologie scandinave, l’histoire politique et institutionnelle des premiers royaumes nordiques et de l’État libre d’Islande. Une attention particulière est accordée à l’expansion des peuples scandinaves au cours de l’époque viking, notamment au peuplement de la Normandie, mais aussi aux colonies norroises dans l’Atlantique nord (les Féroé, l’Islande, le Groenland et le Vínland), à travers ses témoignages archéologiques, littéraires et onomastiques. Ce volume VI de Proxima Thulé (automne 2009) publié en mars 2010 comprend les études suivantes : ANDERS HULTGÅRD, Fimbulvetr ou le Grand Hiver. Étude comparative d’un aspect du mythe eschatologique des anciens Scandinaves.FRANÇOIS-XAVIER DILLMANN, « Brûler ses vaisseaux ». Remarques comparatives sur un épisode de l’Histoire des rois de Norvège de Snorri Sturluson.JAN RAGNAR HAGLAND, Les inscriptions runiques d’Irlande. LENNART ELMEVIK, « Il était hospitalier et éloquent ». Sur les épithètes laudatives dans les inscriptions runiques de Suède à l’époque viking. ELENA BALZAMO, Olaus Magnus savait-il dessiner ? Quelques réflexions et hypothèses au sujet des vignettes de l’Historia de gentibus septentrionalibus. MARIE-CHRISTINE SKUNCKE, Gustave III de Suède et l’Opéra.

Si malgré nos soins, une erreur, une reproduction ou un renvoi non-autorisés étaient constatés, nous vous remercions de bien vouloir nous le faire savoir à l’adresse indiquée à la rubrique «Contact».

© 2019 Société Française d'Études Indo-Européennes